Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 mars 2012 2 27 /03 /mars /2012 18:37

Voilà, la 3ème édition du vétathlon et de l'éco-raid du Roussard est bien terminée, vous trouverez l'ensemble des résultats ci dessous dans l'article.

 

Merci !

Nous tenons à vous remercier pour le magnifique week-end que nous avons passé en votre compagnie, dans une ambiance très conviviale. C'est pour nous l'aboutissement de plusieurs mois de préparation, nous avons fait de notre mieux pour que vous passiez de bons moments sportifs, en tout cas le soleil nous a bien aidé !

Merci aussi aux 60 bénévoles qui ont encore donné énormément de leur temps, à nos partenaires privés (Canaouest, Super u Sainte Jamme Sur Sarthe, Véolia, Lafuma, Mondovélo, Ouest France  et le Crédit Agricole) et partenaires publics ( les différentes communes traversées, la mairie de la bazoge, la CC des Rives de Sarthe et le conseil général de la Sarthe), ainsi qu'à l'UFOLEP. 

 

Résultats

Raid découverte

Raid Aventure

Vétathlon Sprint et découverte

 

Chronométrage 

Le chronométrage électronique était une première pour nous et ce sera de même pour toutes les épreuves du challenge 72. En effet l'association "challenge 72" qui regroupe l'ensemble des organisateurs de raid de la Sarthe s'est dotée de ce système plus fiable que le poinçonnage afin de faciliter le traitement  des résultats. Un grand merci à Fred qui a eu seulement 2 semaines pour se faire la main, et bon courage aux prochaines organisations pour cet exercice !

 

Chèques de caution

Plusieurs équipes ont oublié leur chèque caution pour le doigt électronique, nous allons les déchirer, mais si vous souhaitez le récupérer nous pouvons vous l'envoyer

 

Record : 356 participants

226 raiders le dimanche et 120 vétathlètes le samedi, le record de l'an dernier (265) est largement battu. L'ajout des 2 épreuves découvertes a été un succés.

 

Compte rendu et commentaires

Appel pour CR : si vous souhaitez nous faire part de votre compte rendu et de vos impressions sur ce week-end, nous nous ferons un plaisir de le faire passer sur ce site et le plus original aura la chance d'être publié dans le prochain endorphinmag, .... alors à vos plumes !

 

N'hésitez pas non plus à laisser vos commentaires sur le week-end en bas de cette page.

 

Retrouvez les articles de presse du Ouest France dans la page Médias/presse

 

Merci à tous pour votre participation et à l'année prochaine.

Partager cet article

Repost 0
Published by Roussard Aventure
commenter cet article

commentaires

Seb 29/03/2012 21:14

Le réveil sonne à 7h00, pas de grasse mat pour ce dimanche, on prend la route direction la Bazoge. On n’est pas les derniers, on décharge les vélos, on finalise l’inscription et à 9h15 c’est parti
pour une CO en relais. Marina part chercher la 1ère balise autour du plan d’eau de la Bazoge, elle revient faire biper la balise relais puis je me lance pour la seconde… pas trop compliqué tout le
monde se suit et y’en a déjà qui couine comme des truies parce qu’il y a de la boue. Je reviens faire biper la balise relais puis on part en VTT avec une carte IGN, je prends connaissance de la
carte, pas de grandes difficultés. Au bout de 8,5 km, on arrive au plan d’eau de Saint Saturnin où va se dérouler notre seconde CO. La carte est impeccable, toutes les balises sont correctement
positionnées, on fait biper les postes à tour de bras, c’est quand même cool le doigt électronique, pas de risque de perforer la mauvaise case ou de paumer le carton de pointage… que du bonheur. Au
bout de 5 km, on retrouve nos vélos pour un road book irréprochable. En chemin on se fait doubler par 4 missiles jaunes qui font le parcours aventure… mais qui se plantent à l’intersection suivante
en prenant à gauche. Nous poursuivons notre route sauf que nous on prend à droite. On roule tranquillement, ça monte un peu et Marina a du mal et 4 km plus loin les 4 missiles jaunes repassent avec
beaucoup moins de pêche que le 1er coup, je pense qu’ils ont fait pas mal de bornes en plus. On pose le pied par terre pour une CO en forêt. Il y 10 balises à trouver mais il n’y vraiment rien de
compliqué, les balises ne sont jamais loin des chemins où des mares d’eau présentes dans cette forêt. En 33 minutes c’est plié et on remonte en selle pour une ultime étape VTT pour un retour au
plan d’eau de la Bazoge… mais ça ne se passe pas tout à fait comme prévu. Je fais une première boulette en confondant des chemins car un lotissement a été créé sur notre parcours… mais il n’est pas
sur la carte IGN, on perd 4 minutes sur cette première erreur. On se relance, on pointe la 1ère balise puis Marina me dit « On va à droite ». « Mais non, c’est moi qui tient la carte, c’est moi qui
sait, alors on va tout droit ». Et 7 minutes plus tard, nous repassons au même endroit et on tourne à droite. On file ensuite sans encombre au plan d’eau de la Bazoge. Voici l’avant dernière
épreuve : le canoë. Pas de problème, faut juste que Marina ait une bonne décharge d’adrénaline pour soulever l’embarcation jusqu’à l’eau…bon finalement on va pousser. Une fois dans l’eau pas de
problème, on arrive à gratter un peu de terrain sur l’équipe de devant et à maintenir une bonne distance avec les 2 gros bras de derrière. Bon, maintenant, faut sortir du canoë et le passer dans le
second bassin, ça va y’a de l’herbe alors on fait glisser et on repart pour un ultime slalom jusqu’à l’arrivée et là ça se complique car le canoë doit être sorti de l’eau et les fibres musculaires
de ma douce n’ont pas l’énergie nécessaire pour soulever la bête qui gît encore dans l’eau. Dans un dernier sursaut de rage, j’empoigne le canoë et je le hisse sur le bord. On repart en courant
vers nos vélos et on va faire un peu de sarbacane. On a 6 flèches, il faut en mettre au moins 3 dans la cible sinon c’est un tour de lac. En 4 coups c’est réglé, on enfourche nos montures et on
franchit la ligne d’arrivée dans un ultime bip de balise.
Après, c’est que du bonheur : Un méga-stand de bouffe bio (chips, bananes, boissons…), on fait une halte sous le stand des ostéos et puis on va manger dans des assiettes en bois pour pas polluer la
planète.
Bilan de l’opération : 8ème au classement général (sur 34) et 5ème en mixte (sur 12).

willy 28/03/2012 20:55

C'est en ce dimanche ensoleillé que la Will Team Azimut 72 Garage Daguenet se lance dans la 3ème édition du Raid du Roussard. Une forte affluence sur le raid aventure avec 77 équipes et une
trentaine d'équipage sur le parcours découverte.

Descriptif des épreuves : Une co mémo relais 4 balises, 1 balise à pointer à tour de rôle, run & bike 7km, co sur iof 5km, vtt road book 8km, trail 5km vallonné, vtt'o dans l'ordre des balises
18km, Co 10 km, vtt suivi itinéraire 6km, Canoë 1,5 km, Tir à la sarbacan.
La nouveauté est l’utilisation de doigts électroniques pour le chronométrage, c'est la classe ! D'ailleurs l'équipe de Giffus d'Adrenaline a été à 2 doigts de finir l'épreuve avec son doigt
électronique. Mais ça, c'était avant le drame, vous comprendrez plus tard.

Petite mise en jambe après le briefing, 4 balises sont à pointer en CO mémo Google Earth, chaque raideur en pointe une, passe par l'arrivée, pointe le boîtier « relais »et donne le relais ainsi que
le doigt à son équipier. Will G prend le départ et commence par la balise 4 pour éviter un engorgement à la balise 1. Tout se déroule bien et nous partons pour le run & bike en tête en
compagnie de Fred et Yohann les raid boules, les Corsaires avec Arnaud et Jeff suivi par une équipe du Team Raid Saumurois.

Nous progressons ensemble à vive allure, en déposant le VTT pour Will G, le guidon tourne au sol et le porte carte s'arrache. Je suis vert, quel bourrin je suis ! Ça va être la galère pour la
suite. Nous arrivons à la CO du Val de Vray à Saint Saturnin sur support IOF. La zone est assez réduite, il y a quelques traçages à effectuer en cours de route et une intersection d'azimut à
tracer. Nous devons repartir de cette CO en 3ème position avec les Corsaires, les 2 équipes du Team Raid Saumurois sont repartis avant nous.

Cette partie de VTT road book va se faire à bonne allure avec les gars et nous arrivons pour le trail en seconde position derrière l'équipe de David Berry. Je fais une transition rapide et pars
pour ce trail de 4,5km bien vallonné. Comme j'ai le doigt, je prends un peu d'avance sur les gars. Le parcours est fléché, nous mangeons du dénivelé, ils nous ont gâté les coquins.

Nous repartons pour une VTT'O, connaissant le niveau en orientation de David, nous pensons ne jamais revoir le Team Raid Saumurois . Les balises sont à pointer dans un ordre imposé. Avec les
Corsaires, nous avons la surprise de revenir sur le Team Raid Saumurois avant la fin de cette VTT'O.

Nous arrivons sur l'aire de CO, nous avons du traçage à effectuer avec des conversions à effectuer. L'échelle est au 1/7500, les distances sont données parfois bizarrement 750m, 1km 15m, le traçage
nous paraît parfois imprécis et nous devons corriger à plusieurs reprises grâce à la définition. Nous partons avec les Corsaires, le Team Raid Saumurois est un peu devant nous. Les balises
s'enchaînent assez bien sauf pour la 20 que nous avons tracé à l'intérieur d'un champ au delà d'une route. En réalité, la balise est dans une ravine au bord de la route, nous la pointons par
chance. Et là, c'est le drame, la balise 12 est restée pour nous introuvable, nous avons perdu 15 min à la chercher et fini par la laisser tomber. Nous avons compris à l'arrivée en discutant avec
d'autres équipes qu'elle n'était pas postée à l'endroit carté, c'est ballot.

Le retour se fait en suivi d'itinéraire, ça roule assez vite avec les Corsaires même si Jeff a une douleur qui l'empêche d'être au maximum. Nous déposons nos VTT aux plans d'eau de la Bazoge et
partons pour du canoë.

Le parcours n'est pas vraiment clair à nos yeux mais nous embarquons un peu sauvagement. Will G saute dans le canoë, il s'éloigne de la berge sans que je puisse monter, je saute donc dans l'eau les
pagaies à la main pendant que Will G s'allonge dans l'embarcation, assaillit par les crampes le pauvre. Il n'y a pas trop de fond et je parviens à grimper dans le canoë et nous nous apercevons que
nous avons l'arrière du canoë à l'avant ! C'est pas grave, c'est pas confortable mais pour le peu qu'il y a à parcourir ça ira. Nous faisons une boucle puis un retour pour descendre du bateau
exécuter un porter pour aller dans le second plan d'eau. Nous pensons cette fois à placer le canoë convenablement et partons pour une nouvelle boucle.

Nous sortons le canoë de l'eau rejoignons nos montures pour se rendre au tir à la sarbacane. Nous avons 6 flèches et devons en placer 3 dans la cible. Willy G me laisse tirer, les 3 premières
flèches sont dedans, nous repartons vite fait pour rallier l’arrivée.

Nous passons la ligne second devant nos potes les Corsaires qui tout comme nous ont laissé cette satanée balise 12 sur le terrain. En 4ème position arrive les Gaulois, étant donné qu'ils ont toutes
les balises et qu'il y a moins de 10 min d'écart au chronomètre, ils obtiennent la seconde place du classement général.

Nous sommes un peu déçu de ne pas être sur le podium avec les corsaires qui l'auraient mérité autant que nous. Surtout avec le temps que nous avons perdu sur cette satanée balise 12 mal postée.

La victoire revient logiquement à l'équipe de David Berry, le Team Raid Saumurois, 2ème les Gaulois, 3ème Azimut 72 Garage Daguenet et 4ème les Corsaires.

Pour en revenir à nos potes d'Adrenaline, ils ont eu la bonne idée de perdre leur doigt lors de l'épreuve finale de canoë. Apparemment, Giff aurait voulu expérimenter la flottaison de l'objet mais
apparemment les doigts électroniques ne flottent pas ;) T'aimes l'eau t'aimes l'air, lèves ton doigt en l'air, désolé Giff !

En mixte, Pat et Katia termine second tout comme notre équipe féminine avec Mumu.

Sur le raid découverte, Olivier Cresson et sa femme termine également second en mixte.

CAUSARD 28/03/2012 20:47

Merci aux organisateurs pour cette journée sans faille. Tout était parfaitement bien préparé, une journée dont on se souviendra longtemps avec mon coéquipier. Le travail en amont de l'épreuve et en
aval doit être colossal. Mille fois merci encore pour votre engagement. Mickaël équipe 31 ECCP.